Les besoins en eau pour l'industrie demande de lourds investissements dans les infrastructures de traitement., @TuachanWatthana

L'ACTU

L’eau, un risque stratégique sous-estimé au cœur du projet de rapprochement Veolia-Suez

 Article réservé aux abonnés|Par  Anne-Catherine HUSSON TRAORE|Publié le 31/08/2020

Réunir le géant Veolia avec son principal concurrent et compatriote Suez. Telle est l'ambition d'Antoine Frérot, qui a lancé une OPA du premier sur le second, sous le regard bienveillant de l’État actionnaire. Les synergies sont multiples pour en faire un géant mondial. Le secteur de l’eau, dont la disponibilité est un risque croissant pour les industriels et les actionnaires, est une opportunité majeure.

Veolia a annoncé son intention de faire une OPA sur Suez pour, selon son dirigeant Antoine Frérot, "créer le groupe du monde d’après", leader mondial de la gestion de l’eau et des déchets. Deux sujets cruciaux qui nécessitent des stratégies de développement proportionnelles à l’ampleur des problèmes. L’eau, qu’elle vienne à manquer, soit trop abondante ou trop polluée, est un risque sous-estimé qui pèse sur les entreprises comme les investisseurs. Autant d’opportunités stratégiques pour l’éventuel futur ensemble.

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne