L’Élysée choisit Luc Rémont pour diriger EDF et affronter les crises multiples auxquelles l’entreprise fait face

@CCO - EDF - Denis Charlet/AFP

L'ACTU

L’Élysée choisit Luc Rémont pour diriger EDF et affronter les crises multiples auxquelles l’entreprise fait face

 Article réservé aux abonnés | Par  Arnaud Dumas | Publié le 30/09/2022

Venant du champion des entreprises durables, Schneider Electric, et après un parcours dans l’administration, Luc Rémont semble avoir le profil idéal pour prendre la tête d’EDF, entreprise publique cotée en voie de renationalisation. Mais sa feuille de route s’annonce très chargée, sur le volet énergie avec un parc nucléaire à moitié à l’arrêt, la construction de six futurs EPR, et le développement des renouvelables. Le tout dans un contexte financier particulièrement tendu pour l’électricien, dont le rachat des actions n’a toujours pas été lancé.

Il sera finalement seul à la tête d’EDF. Luc Rémont a été choisi par l’Élysée, sur proposition de la Première ministre Élisabeth Borne, pour devenir le prochain président directeur général d’EDF. Il remplacera Jean-Bernard Lévy, actuel PDG, tombé en disgrâce depuis qu’il a mis en cause la stratégie hésitante des gouvernements successifs sur le nucléaire lors d’une allocution à l’université d’été du Medef fin août. Cela avait, selon lui, conduit à une politique du déclin responsable de l’indisponibilité actuelle des réacteurs nucléaires par manque de compétences nécessaires pour assurer leur maintenance 

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable