Les majors pétrolières tentent de limiter les pertes dans la cession de leurs actifs russes

@ScottHeppell AFP

L'ACTU

Les majors pétrolières tentent de limiter les pertes dans la cession de leurs actifs russes

 Article réservé aux abonnés | Par   | Publié le 23/05/2022

Les grandes compagnies occidentales ont entamé de difficiles négociations pour que la retraite de Russie ne se résume pas à une perte sèche. Les potentiels acheteurs, locaux ou asiatiques, ne se bousculent pas et semblent tirer profit de la situation en posant des conditions particulièrement défavorables.

Interrogés à plusieurs reprises lors de l’assemblée générale de BP, son PDG et son président du conseil d’administration ont tous deux refusé de commenter les négociations en cours pour la cession de la participation de l’entreprise dans Rosneft, premier groupe pétrolier russe. Signe que le dossier reste complexe et que les portes de sortie ne sont pas si nombreuses, pour la major britannique comme pour toutes ses concurrentes occidentales.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable