Les industriels de la chimie sont notés notamment en fonction de leur utilisation de substances jugées dangereuses par l'ONG ChemSec., @CCO

L'ACTU

L’ONG ChemSec lance le ChemScore, un nouvel outil de notation du risque chimique pour les investisseurs

 Article réservé aux abonnés|Par  Nicolas REDON|Publié le 17/06/2020

L’ONG suédoise spécialiste des substances chimiques dangereuses ChemSec a lancé le 16 juin le ChemScore. Cet outil propose une notation selon quatre critères de durabilité des 35 plus grandes sociétés chimiques cotées en bourse. Il vise notamment à offrir aux investisseurs une meilleure compréhension de l’implication de ces entreprises dans la production de produits chimiques dangereux.

Proposer aux investisseurs un outil de notation du risque chimique de leurs portefeuilles, c’est l’idée de l’ONG suédoise ChemSec qui vient de lancer le ChemScore. Il note les portefeuilles de produits des 35 plus grands acteurs de l’industrie chimique pour les pousser à réduire leur utilisation de substances dangereuses. Un éclairage utile pour l’analyse des risques ESG d’un secteur diffus, soumis en Europe à la règlementation européenne REACH. 

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne