Pétrole et gaz : le lent démarrage des politiques de sortie des hydrocarbures fossiles

@CCO

L'ACTU

Pétrole et gaz : le lent démarrage des politiques de sortie des hydrocarbures fossiles

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud Dumas|Publié le 13/07/2022

L’Oil and gas policy tracker fait sa mise à jour et étend sa couverture à 369 institutions financières mondiales. Les engagements de certains acteurs financiers pour réduire leur exposition au secteur des hydrocarbures conventionnels ou non, se sont multipliés cette année. Mais ils demeurent encore insuffisants selon les ONG, trop peu d’acteurs s’engageant à ne plus participer à de nouveaux projets pétroliers et gaziers.

Les actifs pétroliers et gaziers restent bien présents dans les portefeuilles des établissements financiers. Reclaim Finance et plusieurs autres ONG, dont BankTrack, Urgewald, Insure our Future, etc., ont mis à jour leur outil de veille sur le financement des hydrocarbures par les investisseurs, les banques et les assureurs. Les deux tiers des 369 institutions internationales évaluées n’ont pas encore mis en place de politique de sortie progressive du secteur pétrole et gaz, alors que 158 sont signataires de la Glasgow Financial Alliance for Net Zero (Gfanz) qui les engage à atteindre la neutralité carbone en 2050.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable