Pétrole et gaz : les engagements des banques françaises restent timorés

@CCO

L'ACTU

Pétrole et gaz : les engagements des banques françaises restent timorés

 Article réservé aux abonnés|Par  Paul KIELWASSER|Publié le 27/10/2021

En marge du Climate Finance Day, les grands établissements bancaires de la place de Paris ont multiplié les annonces pour présenter leurs objectifs en matière de réduction des financements et investissements liés aux énergies fossiles. Avec un niveau d’ambition toutefois assez inégal au regard du consensus grandissant sur la trajectoire à adopter.

Six années après le premier Climate Finance Day, qui avait ouvert une période d’engagements de sortie du secteur du charbon thermique, les banques françaises sont appelées à faire un sort similaire au pétrole et gaz, en cohérence avec les recommandations de l’AIE et un florilège de promesses de neutralité carbone. La Banque Postale a ouvert le bal, suivi par la Fédération Bancaire Française (FBF) ou encore le Crédit Mutuel. D’autres acteurs se font plus discrets à l’heure de répondre aux appels des ONG et du gouvernement. 

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable

1 € le premier mois*

*Pour l’offre « ACCESS »