Le polonais PGG prévoit de fermer des mines de charbon., @CCO

L'ACTU

Pologne, Allemagne, la valeur des centrales à charbon européennes sur le déclin

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 01/09/2020

Après les faillites dans les gaz de schiste et les dépréciations d’actifs pétroliers, c’est au tour du charbon européen d’illustrer le concept d’actifs échoués. En Pologne, comme en Allemagne, la crise du coronavirus met à mal le modèle des centrales à charbon, à l'image des énergéticiens comme Vattenfall et PGG qui enregistrent de lourdes pertes.

Le charbon européen n’a plus la cote. Encore ardemment défendues il y a seulement quelques mois, les centrales à charbon sont progressivement lâchées par leurs principaux défenseurs. Le gouvernement polonais vient ainsi de faire un début de volte-face sur la question. Très dépendante de ses centrales à charbon dans son mix énergétique, la Pologne se prononçait régulièrement contre les politiques européennes de sortie du charbon. Le ministre des actifs de l’État est récemment revenu sur cette stratégie, en estimant la fin de la dépendance au charbon du pays pour 2050 ou 2060.

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne