Pour les investisseurs durables, la taxonomie européenne crée une finance verte à deux vitesses

@CE

L'ACTU

Pour les investisseurs durables, la taxonomie européenne crée une finance verte à deux vitesses

 Article réservé aux abonnés|Par  Novethic, Arnaud DUMAS|Publié le 04/02/2022

La classification du gaz et du nucléaire dans la catégorie des activités de transition de la taxonomie ne convainc pas les investisseurs durables. L’acte délégué complémentaire a déçu de nombreux praticiens qui prévoient de piocher dans la taxonomie uniquement les activités réellement vertes et durables, et de laisser le gaz et le nucléaire de côté.

L’adoption de l’acte délégué complémentaire de la taxonomie par la Commission européenne a déchaîné les passions. L’inclusion du gaz et du nucléaire parmi les activités de transition de la réglementation est loin de convaincre les investisseurs durables, même si la Commission européenne a ajouté dans le texte définitif une obligation de divulgation de la part d’activités gazières et nucléaires compatibles avec la taxonomie. Cette nouvelle règle de "disclosure" ne semble toutefois pas résoudre les difficultés engendrées par l’acte délégué complémentaire. 

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable