Quand le label Greenfin hérisse les sociétés de gestion

@Orsted

L'ACTU

Quand le label Greenfin hérisse les sociétés de gestion

 Article réservé aux abonnés|Par  Novethic, Arnaud DUMAS|Publié le 22/01/2022

C’est un des labels les plus verts pour la finance en Europe. Mais la récente mise à jour de son cahier des charges pousse les sociétés de gestion dans leurs retranchements. Mirova a publié une tribune sur LinkedIn pour exprimer son désaccord. Chaque semaine, L’Essentiel de la finance durable vous propose un billet LinkedIn qu’il ne fallait pas manquer.

Rien ne va plus dans la communauté de la finance verte. Des sociétés de gestion connues pour leur engagement sur la transition écologique s’en prennent au label Greenfin, le label de finance verte détenu par le ministère de la Transition écologique. "Il faut sauver le label Greenfin", écrit ainsi dans une tribune la société de gestion Mirova, qu'Hervé Guez, directeur des gestions actions, taux et solidaire partage dans un billet LinkedIn. Il s’inquiète de la modification du cahier des charges du label de finance verte, qui a eu lieu en septembre dernier et qui renforce les critères d’exclusion du label, notamment sur le secteur de l’énergie.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable