Renault veut coter ses véhicules électriques pour accélérer sa transition

@Renault Group

L'ACTU

Renault veut coter ses véhicules électriques pour accélérer sa transition

 Article réservé aux abonnés | Par  Arnaud Dumas | Publié le 08/11/2022

Le groupe Renault va scinder ses activités. D’un côté, l’avenir, avec sa filiale Ampere qui regroupera la production de véhicules électriques et qui sera introduite en Bourse l’année prochaine. De l’autre, l’entité Power, qui poursuivra les activités dans les voitures thermiques du groupe. Avec sa nouvelle stratégie, la positionnant plus clairement sur le véhicule électrique, la marque au losange espère regagner la confiance des investisseurs.

Le groupe Renault commence à se remettre de ses déboires accumulés depuis l’arrestation de Carlos Ghosn en 2018. Départ coûteux de Russie, pertes abyssales… le constructeur français, dont l’État détient 15% du capital se trouve en posture financière difficile, au moment où l’industrie automobile doit revoir en profondeur son organisation pour assurer la transition du véhicule thermique à l’électrique. Luca de Meo, le directeur général, a présenté aux investisseurs lors du Capital Market Day du 8 novembre, une stratégie visant justement à assurer cette transition, à moindre coût pour le groupe. Pour cela, il a choisi de filialiser l’activité d’avenir du groupe sur les véhicules électriques et le logiciel.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable