L'Essentiel de la Finance durable
Revers du succès phénoménal des fonds indiciels ESG : accusations de greenwashing et de bulle verte

, @CCO

L'ACTU

Revers du succès phénoménal des fonds indiciels ESG : accusations de greenwashing et de bulle verte

 Article réservé aux abonnés|Par  Anne-Catherine HUSSON TRAORE|Publié le 30/09/2021

L’attractivité grandissante de la gestion indicielle est particulièrement favorable au développement des ETF durables. Ils ont explosé en 2020 où leurs encours en Europe sont passés de 59 milliards d’euros à 174 milliards d’euros. Au premier trimestre 2021, les ETF ESG ont même récolté près de 26 milliards d’euros soit 3 milliards d’euros de plus que les ETF non ESG. Cet engouement s’explique par leurs performances et l’envie de mettre du durable partout, mais cela crée des risques de bulle. Une étude de l’EDHEC vient même de les accuser de greenwashing massif, analyse quantitative à l’appui.

Les ETF ESG battent des records, en Europe comme aux États-Unis. Le jour de son introduction, l’ETF BlackRock US Carbon Transition Readiness a battu tous les records avec une collecte d’1,25 milliard de dollars. Selon Novethic Market Data, on comptait 90 fonds indiciels à fin juin 2021 sur le marché français des fonds durables avec 74 milliards d’euros d’encours, alors que fin 2019 ils n’étaient qu’une quarantaine dans lesquels étaient investis 11 milliards d’euros.