Sécheresse : les investisseurs demandent des comptes aux entreprises consommatrices en eau

@CCO

L'ACTU

Sécheresse : les investisseurs demandent des comptes aux entreprises consommatrices en eau

 Article réservé aux abonnés | Par  Arnaud Dumas | Publié le 01/09/2022

Les conflits sur la gestion de l’eau commencent à émerger un peu partout dans le monde. Et les industriels sont les premiers concernés. L’organisation américaine Ceres a réuni une soixantaine d’investisseurs mondiaux dans sa Valuing Water Finance Initiative. Ils s’engagent à ouvrir un dialogue avec 70 industriels grands consommateurs d’eau dans leurs procédés, des secteurs agroalimentaires, textiles et électroniques. Cette nouvelle initiative arrive alors que Microsoft est pointé du doigt aux Pays-Bas pour la surconsommation d’eau de ses data centers.

La sécheresse historique qui touche de nombreux pays cet été pousse à revoir l’utilisation de l’eau. Des investisseurs réunis par l’organisation américaine Ceres ont lancé cet été une initiative visant à questionner les entreprises grandes consommatrices d’eau sur la manière dont elles gèrent et dont elles valorisent cette ressource. Baptisée la Valuing Water Finance Initiative, elle ambitionne d’ouvrir un dialogue avec les entreprises aussi bien sur leur niveau de consommation d’eau, que sur le risque de pollution et sur l’accès de tous à l’eau. Une soixantaine d’investisseurs internationaux ont rejoint l’initiative, dont des fonds de pension (LAPFF, Australian Super, CalPERS, etc.) ou encore des banques et assureurs (Lombard Odier, Pictet, Scor, etc.), et des sociétés de gestion (SEB IM, Actiam, etc.).

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable