En France, le taux de féminisation des instances de direction du SBF 120 n'est que de 21 %., @CCO

L'ACTU

Six investisseurs français s’allient pour féminiser la direction des grands groupes

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 11/11/2020

Amundi, Axa IM, LBPAM, Sycomore AM, Mirova et Ostrum AM créent une coalition d’investisseurs pour engager le dialogue sur la mixité dans les instances dirigeantes des entreprises. Le "30 % Club France Investors Group" veut pousser le SBF 120 à atteindre un taux de féminisation de ses organes de direction opérationnels de 30 % dans les cinq ans.

Les thématiques sociales montent en puissance dans les sociétés de gestion. Six d’entre elles ont décidé de créer une coalition pour engager le dialogue avec les entreprises sur le taux de féminisation de leurs instances dirigeantes. Elles ont créé le "30 % Club France Investors Group", pendant français de clubs déjà existants au Royaume-Uni, en Australie, au Canada, au Japon et au Brésil. 

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne