L'Essentiel de la Finance durable
Transition minerals Tracker : l’outil qui pointe les entreprises minières bafouant les droits humains dans le monde

, shells1 / Istock

L'ACTU

Transition minerals Tracker : l’outil qui pointe les entreprises minières bafouant les droits humains dans le monde

 Article réservé aux abonnés|Par  Marina FABRE|Publié le 30/07/2021



La plateforme Transition Minerals Tracker a passé au crible les entreprises exploitant du cuivre, du lithium ou encore du manganèse et révèle qu’au moins 115 entreprises bafouent les droits humains. De la violation des droits fonciers autochtones à la pollution de l’eau, cet outil pourrait servir de guide aux investisseurs soucieux de ne pas financier des entreprises controversées.

Le lithium, le cobalt, le cuivre, le nickel… ces métaux, indispensables à la transition énergétique, sont de plus en plus prisés. À tel point que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime que d’ici 2040, avec l’explosion des énergies renouvelables et de la voiture électrique, le monde consommera 40 fois plus de lithium, 20 fois plus de nickel et sept fois plus de manganèse. Si ces technologies permettent de lutter conter les émissions de gaz à effet de serre, le secteur est plombé par ces impacts néfastes sur les droits humains. Dans son livre "La guerre des métaux rares", le journaliste indépendant Guillaume Pitron avait déjà révélé qu’en Chine, pays qui produit 85 % des métaux rares du monde, les populations locales payaient au prix fort la transition énergétique.