Manifestation à Hong Kong en 2019 contre une loi imposée par le gouvernement chinois., @CCO

L'ACTU

Un fonds de pension danois met la Chine sur liste noire

 Article réservé aux abonnés|Par  Anne-Catherine HUSSON TRAORE|Publié le 28/09/2020

L’exclusion pour violation des droits humains par les fonds de pension scandinaves est une pratique historiquement répandue. Mais exclure la Chine toute entière de ses portefeuilles pour les exactions commises contre les Ouïghours et autres violations des droits humains lui donne une nouvelle dimension. Le fonds de pension danois pour les enseignants a ainsi ouvert un vaste débat sur les exclusions de pays de tous types de financements, pour raison politique.

Investir est aussi un acte politique pour un fonds de pension danois qui veut aligner ses placements sur les valeurs de ceux qui cotisent pour leurs retraites. C’est pourquoi le fonds de pension danois pour les enseignants a mis la Chine sur liste noire et s’est débarrassé de 53,7 millions d’euros d’actions et d’obligations liées au gouvernement chinois.

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne