"Les administrateurs doivent veiller à ce que les entreprises soient alignées avec l’Accord de Paris", déclare Sophie Chambon, de Chapter Zero France

Sophie Chambon, déléguée générale de Chapter Zero France , @CCO

PEOPLE

"Les administrateurs doivent veiller à ce que les entreprises soient alignées avec l’Accord de Paris", déclare Sophie Chambon, de Chapter Zero France

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 02/11/2021

À l’occasion de la COP26, la Climate Governance Initiative lancée par le World Economic Forum lance un appel aux administrateurs des entreprises mondiales pour qu’ils se mobilisent sur le climat. Pour Sophie Chambon, déléguée générale de Chapter Zero France, la représentation nationale de l’initiative, beaucoup d’administrateurs minorent encore l’ampleur du risque climatique sur l’entreprise et les actions de sensibilisation et de formation demeurent nécessaires.

Dans le cadre de la COP26, la Climate Governance Initiative publie un appel aux administrateurs pour mieux prendre en compte le climat. Quel est votre objectif ?

L’idée est de montrer que la communauté des administrateurs est essentielle pour accélérer la transition écologique des entreprises. Ils ont notamment la responsabilité de limiter l’exposition de l’entreprise aux risques dont le climat fait désormais partie. À ce titre, ils doivent veiller à ce que leur entreprise dispose d’une trajectoire climatique en phase avec les Accords de Paris et qu’ils prennent la mesure des risques et des opportunités que cela soulève. Ce sont finalement les nouvelles vigies du climat. Et pour que cela fonctionne, il est essentiel que le conseil d’administration et le comité exécutif travaillent en synergie. Si l’exécutif tarde à prendre en compte le climat dans la gestion des activités, le conseil d’administration doit mettre le sujet sur la table.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable

1 € le premier mois*

*Pour l’offre « ACCESS »