, Loïc Dessaint, directeur général de l'agence de conseil en vote Proxinvest.

PEOPLE

"Lors des AG, il faut accepter d’utiliser le vote négatif", Loïc Dessaint, directeur général de Proxinvest

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 11/03/2021

Les enjeux climatiques et sociaux seront au cœur des débats dans les assemblées générales des entreprises, cette année. Proxinvest, l'agence de conseil de vote, a publié sa politique de vote 2021, en détaillant les 15 objectifs environnementaux et sociaux qu'elle compte poursuivre. Loïc Dessaint, le directeur général de Proxinvest, explique comment intégrer ces enjeux dans le vote et quelles seront les AG à surveiller particulièrement.

Pourquoi décidez-vous de publier les objectifs environnementaux et sociaux de votre politique de vote pour les assemblées générales 2021 ? 


De plus en plus d’investisseurs nous demandent de les aider à intégrer des critères ESG dans leur politique de vote. Pendant longtemps, les investisseurs ont attendu que des résolutions externes ESG soient déposées. Chez Proxinvest, nous leur disons qu’ils peuvent aussi être proactifs via l'exercice du droit de vote. Ils ont du pouvoir, mais certains ne l’utilisent pas assez. En France, nous avons parfois tendance à attendre que la loi règle les problèmes, comme cela a été le cas sur la question de la féminisation des conseils d’administration, alors que des progrès auraient pu être obtenus spontanément par l'engagement actionnarial des investisseurs, et bien plus tôt si plus d'investisseurs avaient osé reprendre les recommandations de notre politique de vote.