"Nous souhaitons donner une valeur économique au capital naturel", Sabine Desnault, Gecina

Sabine Desnault, directrice exécutive R&D, innovation et RSE de Gecina , @Gecina

PEOPLE

"Nous souhaitons donner une valeur économique au capital naturel", Sabine Desnault, Gecina

 Article réservé aux abonnés|Par  NOVETHIC, Mathilde GOLLA|Publié le 17/11/2021

La responsable innovation et RSE de Gecina annonce le lancement d’un programme de recherche commun pour mesurer l’empreinte biodiversité des projets immobiliers. À terme, l'objectif sera de "concilier la préservation de la biodiversité avec une urbanisation croissante", confie Sabine Desnault. Pour ce faire, la société foncière fédère seize partenaires et "invite ceux qui le désirent à rejoindre l’initiative".

Vous lancez un programme de recherche pour mesurer l’empreinte biodiversité des projets immobiliers. Quelles ont été les impulsions de cette initiative ?

Depuis 2011, au sein de Gecina, nous tentons de mesurer les impacts de nos activités sur la biodiversité pour mieux la préserver. Pour ce faire, nous avons mis au point un système de notation des projets de chaque collaborateur avec des estimations et des marges de progression. Mais, face à l’urgence climatique et avec la perspective de la sixième extinction de masse, nous devons penser ces enjeux de manière systémique. D’autant plus que nous nous acheminons vers une densification des villes avec, d’ici 2050, une population qui sera composée aux deux tiers de citadins. Il nous apparaît donc indispensable d’adopter une approche sectorielle pour réussir à concilier la préservation de la biodiversité avec une urbanisation croissante.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable

1 € le premier mois*

*Pour l’offre « ACCESS »