La première obligation verte allemande a cumulé près de 33 milliards d'euros de demande., @CCO

SAGA BOND

L’Allemagne rencontre un franc succès pour son premier Green Bund

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 27/08/2020

L'Allemagne aura levé plus que prévu avec l'émission de sa première obligation verte. Et rencontré une forte demande de la part des investisseurs. Ils ont été séduits par la forme originale choisie par l’Allemagne, qui va jumeler tous ses "Green bund" à des obligations souveraines classiques. Un moyen de dynamiser le marché, selon le gouvernement.

[Mise à jour du 3 septembre 2020] C’est au tour de l’Allemagne de se lancer sur le marché des obligations vertes. Le ministère des Finances a émis un premier "Green bund" le mercredi 2 septembre, pour un montant de 6,5 milliards d'euros sur 10 ans, avec un coupon nul. Berlin souhaitait initialement collecter 4 milliards d'euros. Mais la demande a été forte, cumulant près de 33 milliards d'euros par les investisseurs. Une deuxième obligation verte devrait suivre au quatrième trimestre, pour un total compris entre 8 et 12 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année 2020. L’arrivée de l’Allemagne au sein des États émetteurs de dette verte était annoncée depuis plusieurs mois. Le gouvernement allemand crée néanmoins la surprise par la méthode originale employée.

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne