Ursula von der Leyen, lors de son discours sur l'état de l'Union européenne, a annoncé les premiers Green bonds européens., @EC Audiovisual Service

SAGA BOND

Poussé par le plan de relance européen et la diversification des émetteurs, le marché des Green bonds devient incontournable

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 22/09/2020

L’Union européenne devrait bientôt faire son entrée sur le marché des obligations vertes. Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission, l’a affirmé haut et fort dans son discours sur l’état de l’Union. Après un début d’année poussif en raison de la pandémie, le marché des Green bonds connaît un regain de dynamisme au deuxième semestre, d'autant que de nouveaux secteurs industriels font leur entrée sur le marché, tels que l'automobile, l'agroalimentaire ou les télécoms. Comme un début de normalisation de cet outil de la finance verte.

C’est un effet massif d’accélération que devrait connaître le marché des obligations vertes dans les prochains mois. La Commission européenne prévoit en effet, pour la première fois, de lever des Green bonds pour financer le plan de relance. "Je peux annoncer que nous fixerons un objectif consistant à lever 30 % des 750 milliards d’euros de NexGernerationEU (le plan d’investissement de la Commission, ndr) au moyen d’obligations vertes", a déclaré Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, lors de son discours sur l’état de l’Union européenne. Soit plus de 200 milliards d’euros !

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne