Mine de cuivre et d 'or de Grasberg en Indonésie., @Joster69

TOUR DU MONDE

La Banque Mondiale veut concilier extraction minière et action climatique

Par  Arnaud DUMAS|Publié le 13/05/2019

La Banque Mondiale a lancé un fonds doté de 50 millions de dollars destiné à investir dans des sites miniers situés dans les pays en développement. Il vise à accompagner la transition énergétique en finançant l’extraction de minerais et métaux nécessaires aux énergies vertes. Il prévoit d’instaurer des pratiques responsables dans un secteur pourtant connu pour ses nombreuses atteintes à l’environnement et aux droits humains.

La Banque Mondiale va gérer un fonds pour financer l’extraction des minerais nécessaires pour la transition énergétique. Elle a réuni 50 millions de dollars auprès d’investisseurs privés et publics comme Rio Tinto, Anglo American et le gouvernement allemand qu’elle investira dans les cinq prochaines années dans des mines situées dans les pays émergents.

La fabrication d’éoliennes, de panneaux solaires ou encore de batteries pour les véhicules électriques ou le stockage d’énergie nécessite des volumes croissants de certains matériaux, ce qui est source de pollution. La Banque Mondiale estime que, si les pays respectent les objectifs de l’Accord de Paris, la demande pour des minerais comme le lithium devrait augmenter de 965 % d’ici 2050, celle pour le graphite de 383 % et pour le nickel de 108 %.